Les 23e Rendez-vous de l’Histoire de Blois 2020 « Gouverner »

Les 23e Rendez-vous de l’Histoire de Blois 2020 « Gouverner »

Parcours recherche et enseignement : Empire, peuple, nation : le prisme italien

 

Atelier pédagogique : La IVe République, une République impossible à gouverner ?

L’atelier présenté s’inscrit dans le parcours pédagogique du Plan national de formation au sein des Rendez-vous de l’histoire. Le cadrage des ateliers pédagogiques articule une communication scientifique d’un universitaire et une proposition de transposition didactique dans le cadre des programmes scolaires.

 

Intervenants : 

Pascale GOESTCHEL, professeure des Université à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste d'histoire du monde contemporain, de l’art, de la musique, associée au Centre d’histoire culturelle contemporaine

Olivier Ramirès, professeur d’histoire-géographie, professeur formateur, – Académie de Grenoble

Nathalie REVEYAZ, IA-IPR histoire et géographie – Académie de Grenoble

 

Finalités et problématique de l’atelier

La IVe République est réputée ingouvernable. Elle rassemblerait tous les maux : instabilité chronique des gouvernements ; logique du régime des partis ; incapacité à résoudre les conflits coloniaux. 

Lorsque l’on interroge la possibilité ou l’impossibilité de gouverner une République, on s’approche de la citation d’Emile de Girardin « l’art de Gouverner, c’est l’art de vaincre les difficultés » (Emile de Girardin, Les pensées et maximes, 1867) 

Qu’est-ce qui a rendu la IVe République impossible à gouverner ? ses institutions ? les hommes au pouvoir ? le contexte historique qui est le sien et qu’elle n’a pas réussi à considérer ? 

Cette République a-t-elle échouée dans sa gouvernance face aux défis de la modernité ?

Dans cette impossibilité à gouverner qui reste souvent dans la mémoire collective : cette République est-elle victime des faiblesses de ses institutions ? d’un défaut de légitimité ? ou de la comparaison avec la Vé République qui a écrasé son bilan ?

 

La IVe République, une gouvernance au défi de la modernité

Nous allons envisager l’étude de la IV République avec comme objectif de montrer que, au-delà des difficultés politiques qui ont bel et bien existé en France entre 1946 et 1958, des formes renouvelées, et parfois stables, de gouvernement se sont développées à différentes échelles de responsabilité. Puis nous verrons comment la question de Gouverner la France de la IVe République peut être abordée avec les élèves.

Vous pouvez écouter l’atelier à l’adresse suivante :

http://www.rdv-histoire.com/Edition-2019-l-Italie/empire-peuple-et-nation-recompositions-dans-l-italie-des-annees-1918-1945

Intervention scientifique de Pascale GOESTCHEL - professeure des Université à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste d'histoire du monde contemporain, de l’art, de la musique, associée au Centre d’histoire culturelle contemporaine

 

La IVe République, une gouvernance au défi de la modernité

Transposition didactique : Olivier Ramirès, professeur d’histoire-géographie, professeur formateur

 et Nathalie REVEYAZ, IA-IPR histoire et géographie – Académie de Grenoble

Cadrage de la transposition pédagogique en lien avec les apports scientifiques de Pascale Goestchel :

Une première réflexion à conduire sur le concept de gouverner et comment on l’aborde avec les élèves. Dans le parcours de l’élève, on considère la polysémie de ce terme et l’évolution de son périmètre du gouverner du navire avec le cap à une dimension administrative puis un sens politique au point de superposer le « Gouverner » à l’exécutif.

Ce concept est abordé et construit tout au long de la scolarité par les élèves

Trois points dans l’exposé scientifique à retenir :

  • Les difficultés de la IVe République, réputée ingouvernable ;
  • les différentes échelles de gouvernement en mettant en avant l’innovation et la stabilité ;
  • des exemples de politique de la IVe République à considérer :
    • la politique culturelle 
    • la politique éducative : avec notamment le plan Langevin-Wallon, ses prévisions et ses aspirations qui révèle une modernité et une approche nouvelle 
    • des politiques spécifiques en direction des population : la protection sociale et de santé, politique du logement ou la politique industrielle et économique.

Nous allons nous situer dans le programme de terminale voie générale mis en œuvre à partir de la rentrée 2020 dans le chapitre 3 La France : une nouvelle place dans le monde du thème 2 avec comme finalité : mettre en évidence les acteurs, les choix politiques dans un contexte donné à des échelles différentes. 

En conservant à l’esprit la vigilances à avoir soulignée par Pascale Goetschel du problème de la comparaison IVe-Ve République avec un miroir binaire n’attribuant des vertus qu’à la Ve République.

Le choix est de développer un point de passage et d’ouverture « Charles de Gaulle et Pierre Mendès-France deux conceptions de la République » comme fil directeur de la séquence en ciblant deux capacités : contextualiser et construire une argumentation historique.

Document à télécharger
Fichier attachéTaille
PDF icon Transposition didactique2.12 Mo